Comment respirer?

La respiration diaphragmatique c’est quoi ? 

 

 

Vous arrive-t-il d’avoir la sensation de manquer d’air lorsque vous prenez la parole ? Ou d’être essoufflé lorsque vous chantez ?

 

Une bonne respiration vous permet non seulement de surmonter votre stress ou votre trac, comme vous avez pu le lire ici lundi, mais elle vous permet aussi de bien placer votre voix.

 

Bien respirer c’est préserver votre santé vocale tout en améliorant la force et la portée de votre parole.

 

Vous avez peut-être déjà entendu les termes « respiration abdominale« , « respiration thoracique « , « respiration diaphragmatique » ou encore « respiration claviculaire » ?

Mais à quoi cela peut-il bien correspondre ?

Pourquoi entends-t-on qu’il faut « respirer avec le ventre« ?

C‘est ce que je vous propose de découvrir dans cette nouvelle vidéo technique.

 
 

 
 

Alors, avez-vous senti cette mécanique respiratoire ?

Pour qu’elle devienne totalement naturelle, il est indispensable de vous entraîner un peu tous les jours, et d’y penser.

D‘autant plus que chaque fois que vous pratiquerez, vous allez oxygéner davantage votre cerveau, détendre votre dos et votre diaphragme, et vous recentrer, présent en vous même.

C’est donc un outil idéal pour entretenir sa santé physique et psychique. (Et oui, on n’imagine pas tout ce que la technique vocale peut engendrer comme bienfaits.) ;)

 

La semaine prochaine, je vous montre comment vous allez pouvoir utiliser cette respiration afin de mieux placer votre voix, pour la préserver et lui donner plus de force et de « tenue ».

 

Et d’ici là, je vous dis à lundi, pour découvrir la technique du 4/4.

Une excellente journée à tous,

Et à très bientôt.

 

 

****

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cochez cette case pour afficher un lien vers votre dernier article (liens en dofollow dès le 5ème commentaire )


30 Commentaires

  1. BK dit :

    Hello Claire,

    Pour un sédentaire dans mon genre, qui passe le plus clair de son temps assis devant son bureau, la respiration laisse certainement à désirer.

    Même si je fais trois ou quatre exercices de respiration le matin, les bras en croix et en remplissant les poumons un max avant de les vider un max, le reste du temps je suis plutôt tassé sur mon siège, ce qui ne doit évidemment pas être bon pour ce que j’ai.

    Point de vue voix, ce qui m’intrigue c’est la quantité invraisemblable d’air retenu dans les poumons par les chanteurs qui prolongent indéfiniment une note sans avoir besoin de reprendre leur souffle.

    Ont-ils été pourvus par la nature d’une cage thoracique éléphantesque, ou existe-t-il des techniques permettant à chacun d’en faire autant ? C’est peut-être seulement une question d’économie du souffle… ou faut-il vraiment disposer de réserves d’air phénoménales ?

    Bref, tu l’auras compris, ceux qui m’accusent de ne pas manquer d’air se plantent complètement !

    Bonne soirée

    Bernard
    le dernier article de BK ..Lilith, la femme avant EveMy Profile

    1. Claire dit :

      Bonjour Bernard,

      Pour éviter d’être tassé lorsqu’on est assis, il suffit de s’asseoir au bord de la chaise en prenant appuis sur les ischions, et de bien placer ses pieds à plat, légèrement espacés.
      Et pour relancer la circulation dans le corps, il faut penser de temps en temps à effectuer de petites rotations avec les chevilles, à étirer sa nuque, à frictionner ses avants bras.
      Sinon la « carcasse » va rouiller ;)

      Quant à la durée extraordinaire du son, cela est dû à plusieurs choses :
      Tout d’abord, la plupart des gens ne remplissent pas la totalité de leurs poumons. En commençant par une respiration abdominale puis thoracique, pour finir, si besoin est (et « besoin est » rarement), par une respiration claviculaire, tu utilises tout l’espace de tes poumons. Et en gardant les côtes ouvertes, tu optimises au maximum la place disponible dans ton thorax et donc ta réserve d’air possible.
      Ensuite, contrairement à ce que l’on pense, on n’a pas besoin d’une grande quantité d’air pour émettre un son. La voix est un savant dosage entre la « pression » de l’air expiré (qui ne doit pas être trop forte) et la vibration des cordes vocales. En apprenant à doser son flux d’air, on parvient à le faire durer plus longtemps.
      Enfin, c’est comme tout, on peut s’entraîner. L’exercice que je propose dans la vidéo est parfait pour cela.
      Tu expires sur un ch que tu essayes de tenir le plus longtemps possible. Tu peux compter pour contrôler la durée et essayer de l’augmenter à chaque fois. (et progressivement ce temps va s’allonger).
      Dans la prochaine vidéo je vais montrer un exercice à faire qui permet aussi justement d’apprendre à tenir le son.

      Parce que c’est vrai que d’écouter quelqu’un parler qui donne l’impression de s’étouffer ou d’être toujours sur sa réserve d’air est très désagréable. (encore plus pour celui qui parle ;) ).

      Donc tu vois que tu étais dans le vrai (mais qu’est-ce que le vrai ? :p ), on peut rendre sa cage thoracique « éléphantesque » (bon p’t'être un poil moins). Il y a des techniques pour le faire (abaissement du diaphragme + ouverture des côtes) et le souffle se « gère ». (Et pour ça aussi il y a des techniques).

      En fait c’est un point essentiel que tu soulèves et je me dis que j’aurai dû le faire figurer dans la vidéo.
      Pas un seul moment, je n’aborde le fait que cela permet de tenir le son plus longtemps, et d’avoir une plus grande réserve d’air. (Je me rattrape dans les commentaires ;) ).

      Merci Bernard pour ce commentaire.
      Bonne soirée

  2. Coucou Claire,

    Et ben alors, on change son petit haut bleu pour montrer la respiration ? LOL

    Pour le coup de la respiration avec le ventre, c’est vrai qu’on entend souvent, très souvent ça.

    Certains adeptes de méthodes énergétiques parlent même de respirer par l’anus !

    En fait, je comprends ce qu’ils veulent dire : je suis un adepte de la méthode Feldenkrais, et c’est vrai que quand on connait de mieux en mieux son corps, on arrive à respirer dans des parties de soi qui ne nous semblent pas habituelles : dans le dos par exemple ou même ce que tu appelles la respi claviculaire (je ne connaissais pas celle-là).

    J’ai hâte de voir comment coupler la respi au son de la voix !

    Belle fin de journée à toi.
    le dernier article de Grégory de Virtuose ..Pourquoi les détails de votre visualisation aident à mieux programmer votre subconscient ?My Profile

    1. Claire dit :

      Bonsoir Grégory,

      Oui en fait c’est une robe un peu large et du coup on voyait rien du tout, ou alors j’avais l’air d’être enceinte au choix. Après visionnage j’ai refait la partie centrale avec un tee-shirt. (j’en ai même choisi un avec une tête… je trouvais ça drôle… oui bon un rien m’amuse).

      Oui c’est vrai que l’on utilise ces termes respirer dans le dos, ou autres partie du corps, dans le cadre d’exercices de visualisation (ce qui permettrait d’oxygéner les parties en question). On utilise aussi énormément d’images comme cela en technique vocale (avoir une patate chaude dans la bouche, être suspendu par le crâne… et dieu merci, on ne suspend personne par quoi que ce soit).
      Ce qui me gène, c’est lorsqu’on sort totalement de la subtilité de la visualisation, et de la « sensation par l’image » pour en faire un postulat biologique (je ne sais pas si je suis très claire là :( ). Et que l’on dise, il ne faut surtout pas mettre l’air dans les poumons mais dans le ventre… c’est tout de même autre chose que de dire, imaginez que vous mettez l’air dans votre ventre…

      C’est vrai qu’en sophrologie, on respire par toutes les parties du corps… mais l’anus, je ne connaissais pas. Tu m’as bien fait rire :)
      (J’aimerai bien connaître cette méthode énergétique, pas très éloigné de la respiration par le chakra racine, alors ? )

      Bonne soirée Grégory

      1. Coucou Claire,

        oui, pour le T-shirt, c’est ça justement que je trouvais marrant, le fait qu’il y ait 1 tête sur 1 vidéo en tête ;-)

        Au sujet de la méthode, je ne me rappelle plus très bien : je sais, ce n’est pas bien de ne pas avoir de référence exacte…

        En fait, c’était au cours d’un stage qui date maintenant de plusieurs années, ça devait être en bioénergie ou quelque chose comme ça, et l’enseignant nous avait suggéré cette respiration.
        Effectivement, l’emplacement du chakra racine est à proximité.
        Mais si je me souviens bien, il ne s’agissait pas tant de contracter le périnée et de le relâcher que de véritablement sentir le lien entre le souffle et les poumons, et donc l’anus, lorsqu’on respirait.

        Je ne suis pas certain d’être très très au point sur la technique.
        :-)

        Je suis d’accord avec toi sur l’importance de la précision des expressions, surtout si on est sort du cadre d’une visualisation.
        le dernier article de Grégory de Virtuose ..Pourquoi la loi de l’attraction vous ment lorsqu’il s’agit de programmer votre subconscientMy Profile

        1. Claire dit :

          Ah, je vois qu’on a le même humour alors…

          Quant aux références, moi c’est un peu pareil.
          Aujourd’hui j’ai pris l’habitude de noter les références, mais autrefois, je m’appropriais totalement les savoir, sans ne plus vraiment connaître leur origine.

          Et puis si je prends ma formation dans le domaine de la technique vocale, par exemple, on nous donnait rarement les références. On nous disait il faut faire ça comme ça pour telle et telle raison, sans que nous sachions qui était à l’origine de l’exercice ou de la démarche.
          C’est le lot du savoir collectif ;)

          Bonne journée Grégory

  3. Morgane dit :

    J’ai toujours respirer comme ça ! je respire comme ça naturellement, j’ai pas du tout besoin de me forcer :)

    1. Claire dit :

      Bonsoir Morgane,

      C’est super, cela veut dire que ton souffle est bien placé, ce qui est un gros avantage pour utiliser ta voix sainement. :)

      Essayes de garder cette bonne habitude avec les années, le stress de la vie fait qu’une personne sur deux, parait-il, respire « à l’envers » (= remplir les poumons par le haut au lieu de les remplir par le bas).
      En plus de préserver ta voix, tu seras physiquement beaucoup plus détendue.

      Bonne soirée Morgane

  4. Bonjour Claire,

    Encore des explications tout à fait limpides.

    J’imagine que tu connais, l’exercice de la grue (l’oiseau, pas l’engin de TP)
    Avec un peu de visualisation, on arrive à sentir l’énergie circuler lors de la respiration.

    La voix est-elle une énergie ou sa conséquence ?

    Tu m’as bien fait rire avec l’aérophagie, mais après tout, les taoïstes parlent bien de respiration du cerveau.

    Attend, quelqu’un vient…

    « Bonjour, c’est quasimodo.
    Me voilà bedonnant maintenant ! C’est malin. »

    De plus en plus mal foutu le pauvre vieux.

    Bonne journée Claire

    Jean Paul
    le dernier article de Jean Paul vivre bien ..Comment être productif ? Faites moins – Faites bien !My Profile

    1. Claire dit :

      Bonjour Jean Paul,

      Oui je connais la grue.
      Comme je le disais à Grégory, on combine souvent la visualisation et la respiration. On respire donc par toutes les parties du corps, cela consiste en réalité, à focaliser son attention sur une partie en particulier (on pense à la respiration, mais il s’agit plus d’amener l’oxygène via la circulation sanguine dans ces dites parties. )

      Quant à la voix, il faut de l’énergie pour la produire.
      Tout comme la faire fonctionner va nous remplir d’énergie (cela est dû aussi aux vibrations des ondes sonores dans notre corps). C’est un cercle, un cycle qui s’auto-alimente. Plus on l’utilise sainement, plus on se charge d’énergie et plus on a envie de l’utiliser. (ça peut même devenir une véritable addiction car le cerveau sécrète des endorphines lorsqu’on chante).

      Enfin, Quasimodo, était déjà bossu et tordu, alors un peu de ventre en plus, ça ne va pas changer grand chose. ;)
      Par contre une voix posée sur une respiration calme et profonde, voilà qui va lui donner une sacrée aura :)

      Bonne journée Jean Paul

      1. Bonsoir Claire,

        J’aime bien ta façon de parler de l’énergie.

        C’est vrai que c’est un cycle vertueux, et pas seulement concernant la voix.

        Tu ne seras peut-être pas d’accord ; je crois que la respiration est un accessoire que nous utilisons pour réguler nos états d’âme comme nos manifestations physiques.

        C’est l’une des clés du vivre bien auquel je suis attaché.

        Le pauvre Quasimodo est bien mal bâti mais c’est vrai aussi que son aura est large et colorée.

        Le bougre ! Il m’épate.

        Que la vie te soit douce

        Jean Paul

        1. Claire dit :

          Arfffffff :)

          Mais qu’il est bOOOO…. !!!

          Oui la respiration est à l’origine de nos états, comme elle est à la fois une conséquence. C’est une interaction complexe.

          Par exemple, lorsque tu as peur, tu as tendance à respirer plus rapidement pour oxygéner ton corps, ton cerveau (et être ainsi prêt à fuir un potentiel danger), ce qui va accroître tes battements cardiaques et ainsi amplifier tes « sensations » de peur.
          Dans ce cas ta respiration est une conséquence de ton « sentiment » initial
          .
          Mais tu peux aussi lorsque tu ressens la peur, choisir de ralentir ta respiration, et contrôler ainsi ton accélération cardiaque. Ce qui aura pour effet de te rassurer et de te rendre plus calme. Ainsi, par ta respiration tu auras généré un état interne particulier. Elle est dans ce cas, comme tu le dis un outil pour « réguler nos états d’âme comme nos manifestations physiques ».

          Ps: pour les smileys, tu les rentre à l’ancienne : ; et ) ou : et ), etc…. ;)

          Bonne journée

  5. Mes amitiés à Alice

    PS: Ou sont les smileys ???

  6. Marianne dit :

    Bonjour Claire,

    Merci pour cette vidéo très claire. J’ai été choriste enfant et ado, donc cette respiration m’est devenue tellement naturelle, qu’il m’était très difficile de l’enseigner pour ma formation de prise de parole en public.
    Un peu comme enseigner comment marcher…

    Grâce à toi, voici une excellente référence que je donnerai à mes étudiants. C’est vraiment un outil de base pour réussir et si simple à utiliser quand on a compris.

    Bravo !

    Bien à toi,

    Marianne
    le dernier article de Marianne ..L’humour : clé pour rater ou réussir un discours en public ?My Profile

    1. Claire dit :

      Oh merci Marianne, c’est adorable.

      Oui le rapport avec la marche est un excellent parallèle, car c’est quelque chose que l’on fait naturellement et sans y penser, et c’est d’autant plus difficile de parvenir à changer ses habitudes lorsqu’on le fait mal.

      Et je me demandais si c’était vraiment efficace et clair de l’enseigner via le net, mais grâce à l’outil vidéo, je pense que cela peut être possible.
      Merci pour ton retour.

      Bonne soirée Marianne

  7. xavier dit :

    Bonjour Claire.
    Une chose qui m’aide pour me détendre avant de parler….la respiration abdominale mais quand j’ai bien vidé les poumons retenir ma respiration pendant 3 secondes.Cette courte pause permet de garder la maîtrise de ma respiration, d’en être conscient,et d’augmenter le « désir d’air de mon organisme.L’air rentre ensuite tout seul….
    C’est du moins comme cela que me l’a enseigné mon coach….et cela m’aide bien dans la pratique.
    Voilà c’était juste un partage de » manière de faire »…
    je te souhaite une belle journée!

    ps un mot aussi sur la posture:

    épaule vers l’avant
    on se sent pas bien
    jambes croisées
    on a pas le contact avec la terre

    pied au contact
    on prend l’énergie du sol
    on regarde droit
    on est fort
    on est bien

    J’étais frappé ce cette posture des grands orateurs que j’ai parfois pu approcher.
    Ils semblent ancrés dans le sol solides sur leur pieds…comme un judoka ou un maître des arts martiaux.

    1. Claire dit :

      Bonjour Xavier,

      Tout à fait d’accord pour la posture, j’avais déjà fait une vidéo sur cela et le lien avec les arts martiaux (si tu veux voir, c’est ici ), du coup je n’ai pas trop abordé le sujet en détail, mais tu as raison, il est bon de le rappeler.
      Et il y a deux choses essentielles aussi, c’est qu’à certaines positions données correspondent certains états émotionnels et en contrôlant ta posture tu peux donc contrôler tes émotions.
      Les épaules rentrées vers l’avant, les bras croisés, sont des positions de défense, et sont adoptées comme une « protection ».
      Et du coup, ce qui est fascinant c’est que lorsqu’on entreprend un travail sur sa voix, on finit par corriger ce type de posture et donc lâcher certaines barrières et modifier ainsi à la fois son rapport et sa vision du monde et sa façon d’être présent.
      Car la deuxième chose, c’est qu’il n’est pas possible de placer correctement sa voix, si on n’a pas une bonne verticalité, et un bon ancrage. (La portée psychologique et émotionnelle est donc souvent très forte).

      Quant à la technique de bloquer sa respiration, elle est très efficace comme tu le dis, pour sentir sa respiration et le « manque » des poumons. Je l’utilise aussi.
      Mais cette sensation de « désir d’air » peut aussi induire une respiration haute (car lorsqu’ils ont peur d’étouffer, certains ont tendance à chercher à remplir le haut des poumons). C’est pourquoi, je ne l’utilise pas pour commencer, mais un peu plus tard.

      De plus le but, ici est de faire sentir la mécanique diaphragmatique.
      Lorsqu’on vide totalement les poumons et que le diaphragme est « en action » , il est bon d’aller jusqu’au bout pour sentir ensuite son mouvement inverse, sans arrêt entre les deux. (cela bien sûr si l’on essaye de vider au maximum la totalité de l’air et si on le fait très lentement).
      Dans la technique vocale, le but est réellement la gestion de la mécanique diaphragmatique qui est essentielle dans l’émission du son.
      C’est pourquoi cette technique me semble appropriée pour sentir son diaphragme. Celle dont tu parles est excellente, mais je l’utiliserai plutôt dans une démarche plus spirituelle, de prise de conscience etc…
      C’est un point de vue très personnel évidemment et cela dépend aussi de l’élève en face. C’est pourquoi il est difficile d’enseigner ce type de choses par écran interposé ;)

      Enfin merci beaucoup pour ton commentaire très riche et pertinent Xavier. Tu vois, il m’a permit de rebondir ;)

      Je te souhaites une excellente journée.

      1. xavier dit :

        Bonjour Claire

        Et quel rebond.
        ouf je suis soufflé….et je suis
        heureux de te lire.
        C’est vraiment passionnant!
        Je range dans ma petite boite à trésor
        cette observation qui est aussi la mienne
        mais que je ne savais pas aussi bien exprimer.

        « ce qui est fascinant c’est que lorsqu’on entreprend un travail sur sa voix, on finit par corriger ce type de posture et donc lâcher certaines barrières et modifier ainsi à la fois son rapport et sa vision du monde et sa façon d’être présent.. »

        je te souhaite une belle journée….emplie de rebonds de cette qualité!
        Xavier

        1. Claire dit :

          J’en suis ravie…. :)

          Une très bonne soirée à toi.

  8. [...] CLÉS DU SUCCÈS DE VOTRE VOIX < Previous Next [...]

  9. sebastien dit :

    Bonjour Claire,
    Personnellement j’ai appris à connaitre cette méthode de respiration afin de mieux gérer l’angoisse et l’anxiété de façon générale.
    Et c’est vrai comme tu le dis qu’il faut énormément pratiquer pour que cela redevienne quelque chose d’automatique (surtout pour les stréssés).
    J’y pense plusieurs fois par jours, depuis plusieurs mois, et bien cela n’est pas encore redevenu automatique. Il faut persévérer encore et encore.
    Merci pour ta vidéo :)
    Sébastien
    le dernier article de sebastien ..La « respiration complète » pour gérer l’angoisse et soulager l’anxiétéMy Profile

    1. Claire dit :

      Bonjour Sébastien,

      merci pour ce commentaire et bienvenue ici.
      Oui cela ne se fait pas du jour au lendemain. Plus on commence cet apprentissage tard, plus le poids des « mauvaises » habitudes est lourd.

      Bonne journée

  10. Ahlàlà je respire tellement mal, je sens le haut de mon dos tout tendu quand j’essaye de respirer à fond. Limite ça me relance mes contractures (trapèze)…

    Je sens quand même un peu, l’autre jour, je l’ai vraiment senti ce diaphragme qui tire vers le bas les poumons (comme une seringue sur laquelle on tire pour faire rentrer le liquide).

    Je continue l’entraînement :)
    le dernier article de MarieEve@creation de site web ..Séparez vie privée et vie professionnelle sur votre compte FacebookMy Profile

  11. RANDRIANARISOA Flavien dit :

    Bonsoir Claire,

    En regardant ta vidéo sur la respiration – à plusieurs occasions -, je me suis imprégné de tous les conseils que tu as pu donner dedans. Mais je me posais une question : comment bien respirer lorsque l’on est régulièrement assis ? (sachant que je cherche parfois mon air et que je me déplace en fauteuil roulant…)

    1. Claire dit :

      Bonjour Flavien,

      Bienvenue ici et merci pour ta participation à cet article.
      Lorsqu’on est assis, la technique est à peu près identique, sauf qu’il faut veiller à la position du bassin, si tu le peux, afin que le dos soit bien droit. (l’idéal est de prendre appui sur les ischions). Il ne faut pas être avachi, garder les épaules droites et basses. Et pour aider à l’ouverture de la cage thoracique, tu peux décoller tes coudes de ton buste (pour laisser l’espace aux côtes flottantes de « s’ouvrir »). Tu peux aussi ouvrir tes bras au moment de l’inspiration (afin de visualiser le volume qui remplit ton corps).
      N’hésites pas si tu as des questions.

      Bonne journée

  12. Super! Cette fois, j’ai bien réussi l’exercice. J’ai tellement ventilé que j’ai un peu la tête qui tourne ceci dit…

    En tout cas, super l’astuce de d’abord vider pour provoquer un appel d’air. Ca marche nikel!
    le dernier article de MarieEve@creation de site web ..Démonstration vidéo: ma façon d’utiliser une règle à pixelMy Profile

    1. Claire dit :

      Bonsoir Marie-Eve,

      C’est super si ça marche. (Certains ont un peu de mal à le sentir la première fois, il leur faut de l’entraînement).
      Merci pour ton passage et bonne soirée

  13. RANDRIANARISOA Flavien dit :

    Bonjour Claire,

    Je me suis rendu compte que respirer correctement n’était pas uniquement, comment je l’entends (trop souvent) de la bouche de certains professionnels de santé que sont des kinés, des infirmières… réservée aux pratiques du chant ou du théâtre! Je recommence du tir à l’arc depuis trois semaines et la respiration s’applique également à ce sport tout en permettant de continuer à développer la concentration la patience et la précision! J’inspire je lève et je porte l’arc à mon visage j’expire je relâche la corde et je tire ma flèche! Que penses-tu de cette astuce mémotechnique?

  14. Michelle dit :

    Oups !! ce qui semble évident pour tout le monde ne l’est pas pour moi.
    Après un nouvelle vision de la vidéo, un peu de concentration et d’exercices, ça vient petit à petit.

    à bientôt

    1. xavier dit :

      Bravo Michelle
      t’inquiète pas nous sommes pratiquement tous passé par là. Le secret…c’est de pratiquer de pratiquer et de pratiquer encore.

      Pendant au moins 21 jours… le point crucial c’est cela …pas trois jours.. vraiment 21 jours sans sauter un seul jour…Essaye tu verras la différence.99% c’est l’enfer car il faut presque tout recommencer…100% c’est l’extase car c’est quasi acquis à vie….
      le dernier article de xavier ..Business3g- Et si vos talents, vos dons, votre passion, vos forces, étaient votre meilleure solution?My Profile