Aimez-vous votre voix?

Votre voix vous ressemble-t-elle?

« Je n’aime pas ma voix ». « Ma voix est trop aiguë ». « Elle est trop nasillarde ». « Elle n’est pas belle ». « Comment puis-je la changer? ».

Ce sont des requêtes que j’entends assez souvent.

 
 

Vous n’aimez pas votre voix? Une solution ?

 

Certains formateurs vous diront que c’est un problème d’image et d’acceptation de soi.

Certains même, vous parleront de votre passé, de vos relations, du pourquoi, du comment est né ce rejet…

Et la solution toute trouvée est qu’il faut seulement apprendre à l’accepter en l’écoutant, et apprendre ainsi à s’accepter soi-même.

 

 Car finalement, si vous n’aimez pas votre voix, c’est que vous ne vous aimez pas vous-même.

 
 

Stop aux clichés

 

Quand j’entends ça, j’ai envie de m’arracher les oreilles (et les cheveux aussi accessoirement), parce que comment peut-on avoir une vision si univoque et réductrice des choses ?

 

Enfin c’est quoi cette psychologie à deux balles ?

 

On peut être objectif, indépendamment de ses élans affectifs, ou de ses attirances. Personnellement, je peux tout à fait dissocier le goût du jugement.

Je ne trouve pas toutes les qualités du monde à mon fils, ce qui ne m’empêche pas de l’aimer profondément.

 

 Vous pouvez aimer ce que vous ne trouvez pas nécessairement de « qualité » et vous pouvez trouver des qualités à un « objet » que vous n’aimez pas.

 
 

Vous êtes capable d’une analyse objective indépendamment de vos goûts

 

C‘est particulièrement vrai dans le domaine des arts par exemple.

Pour ma part, j’adore certaines musiques, parce qu’elles m’évoquent des souvenirs, qu’elles provoquent en moi des émotions, ou me font simplement du bien sur le plan physiologique. Alors que je les trouve objectivement mal construites et pauvres sur le plan harmonique.

Inversement certains tableaux peuvent me laisser de marbre alors que je les trouve objectivement de qualité, avec un sens de l’équilibre et une technique irréprochable. Oui, mais voilà, je ne les aime pas.

 

De la même manière, le jugement que vous portez sur votre voix peut être indépendant de votre amour propre.

 


 Bref, vous pouvez ne pas aimer votre voix sans avoir nécessairement de problème narcissique.

 
 

Le rôle du formateur

 

Et puis qui sommes-nous, enseignants, formateurs, spécialistes ou coach pour porter un jugement aussi péremptoire dans un domaine aussi intime que la voix ?

 

Vous n’aimez pas votre voix ?

 

Et bien soit, vous n’aimez pas votre voix. Et plutôt que de suivre une psychomachinchose pour apprendre à l’accepter, je vous propose d’apprendre à l’améliorer de façon saine et durable.

 

Et pour cela, la première étape consiste à l’analyser.

Je vous propose de vous écouter, de vous enregistrer. (Vous pouvez aussi demander l’avis de vos proches.)

Quelles sont les inflexions de votre voix, ses atouts, ses manques? Essayez d’être le plus objectif possible, en l’écoutant de l’extérieur.

Qu’y a-t-il à améliorer ?

Qu’y a-t-il à mettre en valeur?

 

Et enfin, vous-même, quel rapport entretenez-vous avec votre voix?

 

Voilà, je vais vous laisser quelques temps sur ces belles découvertes en perspective… Car je pars en vacances, mais je vous retrouve très bientôt.
Très bonnes vacances à tous.

 
 

****

 
 

Répondre à Ines Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cochez cette case pour afficher un lien vers votre dernier article (liens en dofollow dès le 5ème commentaire )


23 Commentaires

  1. BK dit :

    Hello Claire,

    Voilà un plaidoyer pour le droit au mauvais goût qui réchauffe le coeur de tout esthète de l’art (jeu de mot de mauvais goût justement donné ici pour faire un exemple).

    Oui, j’ai le droit d’aimer ce que je considère comme une daube, et de ne pas aimer un chef-d’oeuvre !

    Bien sûr, dans la mesure où je m’aime d’amour cela laisse planer un doute angoissant et concomitant : suis-je moi-même une daube ou un chef-d’oeuvre ?

    Quant à ma voix, elle est comme le reste : une adorable horreur !

    De toute façon, ça fait bien longtemps qu’elle et moi… on ne se parle plus.

    Bonne vacances, Claire

    Bernard
    le dernier article de BK ..Lisa Gerrard entre tempête et sérénitéMy Profile

    1. Claire dit :

      Bonjour Bernard,

      Ah ah ah , mais oui tu es une oeuvre d’Art (remarque la majuscule) à part entière… Et une oeuvre d’art n’a qu’à Être…
      (Ceci dit j’aime bien la daube… et c’est d’un chiant les chefs-d’oeuvre )

      Bon ben malgré tout je ne désespère pas d’une réconciliation possible entre ta voix et toi…

      Bonne journée Bernard, merci et à bientôt…

  2. Jean-Yves dit :

    Je hais ma voix ! (comme tout le monde non ?)

    Et je suis content de voir que cela n’a rien à voir avec des problèmes d’acceptation, car je m’accepte plutôt bien :)

    Le pire c’est d’entendre ma propre voix enregistrée, j’ai l’impression que ce n’est pas la même !

    Enfin, les accents régionaux c’est pénible, je n’aime pas le miens du tout ! ce pourrait faire un bon sujet d’article : comment éliminer vos accents ! ;)

    1. Claire dit :

      Bonjour Jean-Yves,

      Oui, cela n’est pas nécessairement un problème d’acceptation… et heureusement.

      Le son de ta voix enregistrée n’est effectivement pas le même que celui que tu entends, car tu perçois les sons internes… La résonance que tu entends toi est beaucoup plus grave que la réalité.
      Pour avoir un aperçu du rendu de cette écoute interne, tu peux boucher tes oreilles et avaler ta salive… tu percevra à quel point le son de cette déglutition est modifié… (plus sourd, plus feutré, plus grave etc..) c’est ce même filtre qui est appliqué sur ce que tu entends de ta voix.
      Donc c’est toujours un peu déstabilisant de s’entendre « en vrai » au début (et puis certains appareils déforment aussi de façon significative le son de la voix)…
      Mais c’est un bon moyen de repérer ses défauts (problèmes de résonance, de timbre, de souffle, de volume, de hauteur, d’articulation etc…).

      Tu fais remarquer le défaut de certains accents trop prononcés, et bien sûr cela se corrige, comme tout d’ailleurs. ( Et merci au passage pour l’idée d’article. Je garde cela en réserve (ça m’en fait des articles à faire…)

      Je pense proposer (à mon retour de vacances) une grille d’analyse pour évaluer sa propre voix selon des critères objectifs afin de cibler les différents points à travailler.
      Même si d’après ce que j’observe, la plupart des gens savent assez précisément quelles sont leurs faiblesses (souffle, volume, timbre etc….).
      Mais établir un diagnostique le plus précis et objectif possible me semble être le point de départ d’un travail vocal.

      Merci pour ton retour.
      Et bonne journée Jean-Yves

  3. sanoumarcelin dit :

    ON ME REPROCHE D’avoir une voix trop grave et d e parler en ralentie.tout ce que je sais est que ma voix est tres desagreable et elle me tue a petit feu en effet je la deteste de tout mon coeur cette voix qui me rend malheureux

    1. Claire dit :

      Bonjour Sanoumarcelin,

      Et bienvenue ici.
      Si cette « voix vous rend malheureux », alors il faut la modifier.
      Souvent ce n’est pas tant la hauteur (grave ou aigu) qui peut « déranger » les gens, mais bien le timbre, la résonance. Que vous « reproche » t-on précisément? Dit-on que votre voix est plutôt douce, plutôt claire, plutôt puissante, plutôt nasillarde?
      Essayez d’identifier précisément ce qui « gène ». Bien souvent les voix graves sont très appréciées, ce n’est donc peut être pas un problème de hauteur. Les voix qui « dérangent » sont souvent trop forte, agressives ou trop nasales, ou encore manquent de relief.

      Mais si c’est vraiment la hauteur qui vous gène, je vous propose dans la prochaine vidéo, une exercice pour vous amener à la modifier. (Cette vidéo sera entièrement destinée à la hauteur de la voix). Dites-moi à ce moment, ce qu’il en est, et ce que vous souhaitez modifier.
      Je vous invite aussi à pratiquer les exercices concernant l’articulation et le souffle ( puisque vous me parlez d’un débit trop lent) qui figurent dans la vidéo privée qui accompagne le guide offert sur le blog. Il n’y a qu’à vous inscrire pour y avoir accès, c’est totalement gratuit. ( http://univoix.fr/7-clefs-pour-rendre-votre-voix-plus-attractive/ )

      ( Enfin, le mieux étant encore que vous me mettiez un lien vers un enregistrement de votre voix afin que je puisse identifier, ce qui fait qu’on vous « reproche » votre voix.)

      Bonne journée.
      Et bon travail vocal. Dans la plupart des cas, la voix peut être nettement améliorée… il n’y a donc aucune raison pour que vous viviez avec ce « handicap ».

      À bientôt

  4. Clara dit :

    Bonjour Claire,

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant. J’ai 19 ans bientôt 20, et cela fait 2 ans que je ne suis plus très à l’aise avec ma voix, je pense depuis qu’elle a un peu changé, vers mes 16 ans, est devenue plus grave.
    Et à vrai dire ça me pose problème, car bien que je n’ai jamais eu de véritables problèmes relationnels avec les autres, maintenant je porte de l’importance à ma voix, je pense à elle quand je parle, et ça m’empêche d’être spontanée avec les gens comme avant, j’ai cette tendance à toujours m’écouter parler.
    Pourtant, rien de terrible j’imagine, on me dit de temps à autre que certes je n’ai pas une voix qui correspond à mon physique, mais qu’elle est plutôt suave et agréable. Mais on me dit souvent que j’ai une voix d’adulte, et très douce.
    Je sais que mon focus est excessif et exagéré mais mine de rien ça m’handicape, car je suis devenue de ce fait vraiment moins bavarde qu’avant. Je souhaite changer cela et je pense faire comme vous dites, m’enregistrer de temps en temps, faire des exercices vocaux, afin de lui donner du caractère, prendre l’habitude d’exprimer davantage mes émotions par elle. On me dit en effet souvent que « on a du mal à m’imaginer m’énerver ». Et pourtant, parfois j’aimerais vraiment pouvoir davantage m’imposer par ma voix, la rendre plus dynamique.
    Je suis quelqu’un de volontaire, entreprenant et j’aimerais que cela ressorte davantage dans ma façon de parler, car sinon j’ai l’impression qu’elle ne me reflète pas véritablement.

    Voilà. Merci encore pour toutes vos suggestions, et si vous aviez deux trois conseils en plus à me donner n’hésitez pas.

    Je vous souhaite une bonne journée,

    Clara.

    1. Anthony dit :

      Bonjour Clara,

      J’ai exactement le même problème que toi. Je suis un homme de 20 ans et quand j’ai commencé à muer, vers mes 14 ans, je me suis anormalement focalisé sur ma voix et j’ai commencé à m’écouter parler. Depuis c’est resté et je suis aussi beaucoup moins bavard qu’avant, je ne suis plus spontané et quand je parle tout est contrôlé. Je n’aime pas beaucoup ma voix non plus et du coup, quand je parle j’essaye de la rendre la plus séduisante possible.
      J’ai l’impression que ça fausse mes relations avec les autres et je me fais beaucoup moins facilement des amis comparé à avant. Je ne sais pas si c’est à cause de ça… On dit de moi que je suis réservé alors qu’avant j’étais quelqu’un de super expressif et extraverti. Parfois je pense à aller voir un psy… Ca fait des années que ça dure et c’est handicapant.

      Merci pour votre réponse Claire,
      Cordialement

      Anthony

  5. HAD dit :

    Bonjour Claire! Je suis un homme de 24 ans. Mon problème c’est que je n’ai jamais mué dans le bon sens ! En effet, j’ai une voix féminine, une voix très aigue ! Je ne comprends pas pourquoi ma voix reste féminine et s’il existe un moyen de remédier à cela, car ce n’est pas évident tous les jours de vivre avec une telle voix! Je me fais traité de femme, C’est très dur à vivre !
    Donc j’aimerais savoir si il existe des exercices, des méthodes, etc. pour rendre la voix plus grave et enlever ce défaut ? Merci !

    1. Claire dit :

      Bonjour Had,

      Oui il existe des méthodes pour modifier cela dans une certaine mesure.
      En effet, la hauteur de ta voix dépend de tes cordes vocales tout comme il existe des personnes grandes ou petites, il existe des cordes plus fines ou épaisses, plus courtes ou longues… Comme pour les cordes d’une guitare par exemple, les plus fines et plus longues ont un son plus aigu que les cordes grosses et épaisses. Il en est de même pour la voix. Et à cela, tu ne peux y changer grand chose.

      Ton registre (hauteur) vocal est donc limité. Mais tu peux cependant dans ce registre faire des notes plus ou moins grave (tu est capable de chanter une mélodie donc tu as plusieurs notes possibles dans ta voix).
      Essayes de faire un son qui glisse de tes médium aux aigus pour redescendre dans les graves afin d’explorer cette étendue vocale. Ensuite tu peux choisir de parler dans tes « médium-graves ». (j’ai mis un petit exercice pour travailler cela à 3mn de cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=LczCia0XBbM ). Par contre ne cherche pas à parler tout le temps (en dehors de l’exercice) dans tes notes les plus graves, car tu risques de te fatiguer fortement la voix et de l’abîmer. (Tu constateras peux-être aussi que tu parles dans une partie plus aigue de ta voix).

      Voilà en ce qui concerne la hauteur, mais ce qui fait réellement la hauteur de ta voix, n’est pas tant la hauteur réelle que la « sensation de hauteur ». Je m’explique, c’est le timbre, la résonance de ta voix qui va donner une sensation de voix grave et chaude et ce quelque soit la note produite. Si tu modifie la résonance de ta voix, tu peux alors modifier ce rendu. J’ai fait plusieurs vidéos au sujet des résonateurs (endroits ou la voix va être projetée et résonner). Je t’invite à voir cette vidéo à partir de 3mn10 et à pratiquer l’exercice: http://www.youtube.com/watch?v=qKGdtXGFH2M

      Bonne journée Had

      1. Anthony dit :

        Bonjour Claire,

        Je me permets de rebondir sur le fait de parler dans le grave, vous avez dit que ça pouvait abîmer la voix. En ce qui me concerne, pendant mon adolescence j’étais un petit peu en retard au niveau de la puberté, et je voyais mes copains qui muaient alors que moi j’avais encore ma voix d’enfant. J’ai donc commencé à parler dans le grave, et cette habitude ne m’a plus quitté, c’est à dire qu’aujourd’hui (j’ai 20 ans), je n’arrive plus à savoir si je parle normalement ou si je force ma voix dans le grave.

        Ma question est donc, est-ce que le fait d’avoir forcé ma voix dans le grave dans mon adolescence a pu « entraver » ma mue normale, et donc est-ce que ma voix aurait pu être meilleure que celle que j’ai maintenant ?

        C’est un petit peu compliqué je sais, mais ça me travaille beaucoup. En espérant que vous pourrez m’apporter une réponse.

        Merci !

    2. Simon Charlotte dit :

      Bonjour Had,
      ma réponse vient un peu tardivement mais je viens de découvrir le blog de Claire (bravo d’ailleurs!)
      Tous ces exercices sont de très bonnes idées pour les gens qui souhaitent apprendre à connaître leur voix, à pouvoir « jongler » avec. Néanmoins, une mue faussée telle que tu la décris, ainsi que divers autres troubles de la voix, doivent faire l’objet d’une consultation chez un ORL et peuvent être pris en charge par un orthophoniste. L’orthophoniste travaille sur prescription médicale et utilise ses connaissances anatomiques et fonctionnelles pour guider le patient dans la recherche de ses propres sensations, vers un geste vocal harmonieux et sain. Si les exercices de Claire ne suffisent pas, si tu as un doute sur la manière dont tu les effectues, je te conseille vivement de consulter un ORL, et de ne pas rester avec ces difficultés!
      Bon courage!
      Charlotte

  6. Ines dit :

    Bonjour,
    Je suis bien ma,peau…mais le seul hic c’est que je déteste ma voix quand je l’entend (moi )je la trouve assez « normale » mais quand je m’écoute sur un enregistrement je la trouve trop enfantine et aiguë et je trouve que cela ne va pas trop avec mon corp car je suis plutôt grande…d’ailleurs on m’a déjà dit que ma voie n’allai pas avec mon corp.
    Bonne journée
    Ines.

    1. Claire dit :

      Bonjour Ines,

      Il est normal que la voix que tu entends soit plus grave que celle que les autres perçoivent (c’est à dire celle que tu peux entendre dans un enregistrement). En effet, tu t’entends de manière interne et les sons sont étouffés par ton ossature, ta chair etc…
      Tu peux apprendre à t’habituer à celle-ci en l’écoutant assez régulièrement soit à travers un enregistrement, soit en utilisant un micro. Ta voix va te déranger et te surprendre au début et puis elle te deviendra de plus en plus familière au fur et à mesure que tu l’entendras.

      En ce qui concerne le problème de « cohérence » entre ta voix et ton corps, tu peux la rendre un peu plus chaude en utilisant différents résonateurs. J’explique tout ça et je montre comment on peut transformer sa voix dans cette vidéo : http://univoix.fr/2012/05/28/un-exercice-inedit-pour-transformer-le-son-de-votre-voix/#comment-869 (voix chantée au début puis voix parlée ensuite).
      Et ici : http://univoix.fr/2012/03/19/une-position-magique-pour-une-voix-fantastique/

      Bonne journée

  7. Angie dit :

    Bonsoir Claire,

    Le chant étant ma passion depuis quelques années (merci papa pour ce gène-là), je prends plaisir 2 fois par an à chanter avec un micro dans le local de répétition dans lequel mon père chante et joue de la guitare. J’ai tendance à chanter des chansons parfois difficiles. Au moment-même où je chante, je pense être bien, mais quand j’écoute l’enregistrement sur un appareil photo.. je trouve cela affreux et ne correspond pas du tout à mes attentes. J’ai mis sur mon blog des vidéos, certains de mes proches (dont mon chéri et mon père) aiment bien, mais moi, je veux faire mieux… Je n’ai peut-être pas la bonne tessiture pour ces chansons. Ã vrai dire, je ne la connais pas du tout. Mezzo, soprano ? Aucune idée. Pourtant, je m’entraîne dans mon salon et vu que je n’ai pas de micro, je ne peux pas juger de la qualité de ma voix.
    Pourriez-vous m’aider à me retrouver dans tout ce bazar ?

    Merci d’avance !

    Angie
    le dernier article de Angie ..Le chant : la passion qui me tient le plus à cœur !My Profile

  8. Florian dit :

    Bonjour Claire !
    Moi, c’est Florian !
    j’ai plusieurs fois, fait le tour d’un site internaute concernant une vocale originale signée un certain Robert Lunte.
    Cette méthode, s’intitule « TVS : the vocalist studio ».
    Je suis trés agréablement surppris par cette méthodologie qui permet par exemple d’apprendre le Passagio. Histoire de passer du registre de poitrine à celui de tête.ou bien créer l’homogênité des 2 registres vocaux ou autre.
    En vous proposant, si vous souhaitez aller à cette adresse http://www.thevocaliststudio.com

    Au plaisir que m’envoyez une réponse selon vous, concernant TVS!

    Merci 1000 fois d’avance !

    Florian

    1. luis dit :

      pas la peine,univoix suffit amplement,merci a claire,pour ces explications simples et faciles,je comprend maintenant comment fonctionne ma voix,en plus gratuitement,bonne continuation a univoix.fr

  9. bonjour Claire, depuis toute petite j’aime chanter. Mon entourage qui me poussent a me lancer dans le milieu de la musique mais le IC c’st que j’ai perdu toute confiance en moi en écoutant mes vidéos oû je chante car je trouve que j’ai une voix qui porte beaucoup sur mon nez. cependant je peux faire le aigu comme je grave. besoins de petits conseils pour m’aider a améliorer ma voix.

  10. Alice dit :

    Bonjour Claire,
    Alors voilà je vais vous expliquer mon problème.
    J’ai bientôt 19 ans, et depuis mes 3 ans, ma voix a changé.
    Lorsque j’étais petite, je faisais otites sur otites et donc je me suis faite opérée.
    Cependant, mon voile du palais était un peu court par rapport à la normale, et l’opération à « échouée ». Ca à empiré. Enfin, je n’avais plus les otites, mais mon voile était encore plus court et ne touchait plus mon palais. Je n’arrivais plus à parler. J’ai donc été chez l’orthophoniste durant des années, j’ai consulté plusieurs ORL qui m’ont dit qu’une opération nasale était à 50% de chance de réussir ou d’empirer.
    Il y a deux trois mois j’ai été voir un ORL encore et dans la narine droite, ça passait mal le tuyaut là, bref on m’a dit qu’il fallait que je murisse et que je fasse des exercices pour que ma voix se rétablisse.
    Ce qui est bizarre, c’est que quand je parle et que je m’entend parlé, j’entend ma voix normale qui est plutôt grave et donc quand elle sort elle est nasillarde. Disons qu’on dit souvent que je parle du nez. Depuis petite je subit des moqueries qu’elles viennent des adolescent ou des adultes et je n’ai aucune confiance en moi malgré que je ne sois pas timide sauf en public.
    Avez vous des conseils s’il vous plaits ? Pour que je me sente mieux à ma place, que je retrouve une voix normale, et que l’on m’accepte telle que je suis sans que l’on dise que je suis endormie, enrhumée, défoncée ou autre conneries dans le genre.
    Cordialement.

  11. Nico dit :

    Bonjour, voilà je n’ai jamais essayer de vraiment chanter de ma vie, m j’aimerais apprendre vraiment des basses. Mes musiques préféré son le flamenco

  12. Romain dit :

    Bonjour,
    J’ai 18 ans et j’ai confiance en moi, je m’accepte comme je suis physiquement mais ma voix me pose problème. Ce problème et venue tout d’un coup, avant j’avais pas ce complexe là, et puis maintenant j’ai du mal à discuter avec les gens qui m’entourent, ça m’handicap au plan social et c’est très gênant et très chiant. J’ai appliquer les techniques que vous avez dites, mais rien à faire.
    Pourriez vous m’aider pour que ça aille mieux, consulter un spécialiste dans ce domaine qui peut me guérir?

    Cordialement.

  13. gimenez dit :

    a mes 12 ans j’ai eu un accident de voiture et suite a ça , j’ai ete handicapé et ma voix me pose un probleme .
    aider moi avec quelques conseils à me la faire accepté , pouvez vous svp ?

    1. Claire dit :

      Bonjour,
      Ayant de plus en plus de commentaire orientés sur l’acceptation de sa voix. Je publierai prochainement un article avec poadcast sur le sujet. Afin de répondre à tous.