Et si on pulvérisait une fois pour toutes ces 5 idées reçues sur la voix?

 Combattre les idées reçues, ça vous tente ?

 

 

Mais qu’est-ce donc qu’une idée reçue me direz-vous ?

Etant plutôt perfectionniste et n’ayant pas la science infuse (quoi que), voilà ce que j’ai trouvé sur Wikipédia :

« Une idée reçue est une opinion, située entre le stéréotype, le cliché et le lieu commun. Elle a la particularité de s’admettre aisément, pour diverses raisons :

- elle est très répandue ;

- celui qui la transmet la considère comme évidemment démontrée;

- elle est agréable à admettre, parce qu’elle répond (le plus souvent simplement) à une question redondante, ou gênante, ou complexe : elle aide à ne plus réfléchir et s’impose insidieusement ;

- elle peut aussi être plaisante à admettre par son caractère amusant (anecdote) qui permet de la retenir d’autant mieux. »

 

Alors comme pour tous les domaines, la voix ne fait pas exception, et certaines idées reçues circulent… Toutes très répandues, considérées comme scientifiquement démontrées, faciles à comprendre et à mémoriser…. oui mais voilà… totalement fausses !

 

Voici donc une petite liste non exhaustive, des idées reçues les plus répandues… si, des fois, l’envie vous prenait de leur tordre le cou…

 


          Idée n° 1- Plus on utilise sa voix, plus on la fatigue

         ( Variante: il faut économiser sa voix pour la préserver).

C‘est aussi ridicule que de dire : il ne faut pas trop utiliser son corps, ses muscles, pour les garder intacts… reconnaissez que c’est un peu limité comme raisonnement. D’autant que c’est plutôt l’inverse, faire travailler son corps, comme sa voix, permet de les développer et de les renforcer.

C’est une mauvaise utilisation de votre voix qui crée de la fatigue vocale, non une utilisation trop fréquente ou prolongée. Car pour gagner en endurance vocale justement, il faut travailler sa voix souvent, en augmentant progressivement le « temps d’utilisation » (si l’on peut parler ainsi), et cela de la bonne manière et sans forcer.

 

 

          Idée n° 2- les femmes ne muent pas

C‘est bien connu, seuls les garçons muent… la preuve : cela s’entend. Et pourtant… vous pouvez entendre aussi que toutes les femmes de votre entourage n’ont pas gardé leur voix d’enfant (et j’ai envie de dire tant mieux), car les cordes vocales des femmes aussi grandissent.

Simplement cette croissance est moins prononcée que chez les hommes, et surtout, elle s’étale davantage dans le temps. Cela « s’entend » donc moins, mais les femmes muent bien.

 

 

          Idée n° 3- Avoir une voix grave pour une femme est beaucoup plus sexy

Fanny Ardent, ou encore Anna Mouglalis ont une aura incroyable car leur voix est grave, chaude et envoûtante… bon oui d’accord… mais qu’en est-il de la réalité objective d’un tel phénomène?

D‘un point de vue « biologique » une voix grave est-elle plus sexy, plus attirante pour un homme?

Hé bien figurez-vous que non. Des tests très sérieux ont même été réalisés sur la question, et ils concluent, à l’inverse de l’opinion collective qu’une voix haut perchée stimule davantage la libido masculine.

Sans compter qu’une voix grave indique chez les hommes un plus grand taux de testostérone, ce qui, si l’on transpose aux femmes n’est pas très sexy. De plus la voix des femmes devient plus aiguë en période de fertilité. Un registre vocal plus aigu pourrait donc être un signe engageant davantage l’acte de procréation (mais comme je m’en sors bien pour rester malgré tout poétique).

Bref, inutile de parler plus grave mesdames pour faire craquer ces messieurs…

Comment ça, la voix de crécelle d’Arletty serait plus sexy que celle de Jeanne Moreau ? ben heu… oui… Je sais, je sais, c’est décevant….

 

 

          Idée n° 4- le miel et le citron (ou n’importe quel autre aliment ) adoucissent la voix.

Combien de fois l’ai-je entendu celle-là ? J’ai même pu le lire dans certains articles conseillant des pratiques pour « guérir » sa voix.

Alors il faut que je vous enlève tout de suite une illusion : les aliments que vous ingérez n’entrent pas en contact avec vos cordes vocales. Et c’est tant mieux, parce que sinon vous vous étoufferiez.

Vos cordes vocales sont placées dans le larynx qui est fermé lorsqu’on avale (en amont des voies aériennes). C’est donc par un autre conduit que les aliments descendent dans votre oesophage (voie digestive).

Donc NON, le chocolat ne colle pas aux cordes vocales pendant deux jours comme j’ai pu le lire. (ah ah ah )

Et la seule action qu’un aliment peut avoir par « contact » est localisée sur votre gorge (donc efficace en cas de maux de gorge), dans votre bouche ou votre ventre.

Bref, l’action des aliments par « contact » avec la « voix » est une idée fausse. Et l’effet des aliments sur votre voix passe essentiellement par voie sanguine, à travers l’action qu’ils ont sur votre corps, ou par « émanation gazeuse », si je puis m’exprimer ainsi (amis de la poésie bonsoir) et dans ce cas, il s’agira d’éviter les aliments favorisant les reflux gastriques à l’origine de l’altération des cordes vocales (les émanations acides sont très mauvaises pour la voix).

Cependant ne négligeons pas non plus la valeur de l’effet placebo, et de la « sécurité émotionnelle » induite par la croyance des bienfaits vocaux de certains aliments. (Croire un remède efficace contribue à le rendre efficace, non? ). Bref, sucer des bonbons au miel vous fait du bien à la voix? Hé bien faites-le.

 

 

           Idée n° 5- Il faut envoyer beaucoup d’air et parler fort pour avoir une voix qui porte

Voilà encore une idée fausse, car pour vous faire entendre à l’autre bout de la salle, il n’est pas nécessaire de forcer le volume. La portée de votre voix est liée davantage à sa résonance qu’à son intensité sonore.

Il vous faut donc utiliser votre bouche et votre visage comme caisse de résonance afin de faire passer votre voix « au dessus » de la foule, comme faisaient les chanteurs lyriques pour couvrir l’orchestre (vous vous doutez bien qu’il n’était pas humainement possible d’obtenir, pour une seule personne, un volume plus fort qu’une centaine d’instruments). C’est par l’utilisation de certaines harmoniques (composantes du son) qu’ils parvenaient à se faire entendre.

De plus, l’idée qu’il faille envoyer plus d’air pour parler plus fort, n’est pas tout à fait juste non plus, car une trop forte pression de l’air peut endommager votre voix et ne va certainement pas augmenter son volume. C’est une juste combinaison entre la pression de l’air et la résistance de vos cordes vocales qui fait le son. Celui-ci est ensuite amplifié ou atténué par la position de votre bouche, de votre langue, de votre tête, l’ouverture de votre gorge etc…

 

 

Bref, vous l’aurez compris, il existe encore de nombreuses idées reçues, et peut être en connaissez-vous aussi…

Oui, tiens… que savez-vous de la voix ? Ou qu’avez-vous entendu dire?

Laissez-le moi en commentaire et je vous dirai si il s’agit d’une idée reçue ou non.

 

Sur ce, je vous souhaite à tous une excellente semaine et je vous dis à très bientôt.

 

Vocalement votre

(Oui désolée, puisqu’on est dans les idées reçues, je n’ai pas pu résister à ce petit cliché que l’on lit encore trop souvent sur certains blogs consacrés à la voix).

 

 

****

 

 

 

 

 

Répondre à Claire Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cochez cette case pour afficher un lien vers votre dernier article (liens en dofollow dès le 5ème commentaire )


12 Commentaires

  1. Yvon dit :

    Bonsoir ma bien chère Claire

    Hééé bien en voilà des idées qu’elles sont bien pulvérisées !

    Pour ma part, le miel et le citron faisaient partis de mon rituel avant de chanter – quand j’étais jeune, crééénom -. J’y rajoutais même un jaune d’oeuf.

    Mais bon OK. L’explication que tu as donnée me convient. Promis la prochaine fois, j’avalerai tout ça par le nez (j’ai bien tout compris, coach ??? :D )

    Bon, et aussi, je tenais à relever une petite phrase qui m’a fait réfléchir deux minutes :

    « De plus la voix des femmes devient plus aiguë en période de fertilité. Un registre vocal plus aigu pourrait donc être un signe engageant davantage l’acte de procréation (mais comme je m’en sors bien pour rester malgré tout poétique). »

    Alors là… Deux choses :

    1. Je confirme, tu t’en sors mais SUUUUPER bien pour le coup !

    et

    2. Je te promets que la prochaine fois que… enfin que… enfin, que « ça » arrivera, quoi (haha), je ferai particulièrement attention à la voix de ma chérie, et… on verra c’qu’on verra :D :D

    Merci pour cet article qui m’a fait passer un bien agréable moment.

    J’aime bien ce style d’écriture. C’est léger, pro, bien documenté et avec quelques pointes d’humour qui ne font point de mal :D .

    Beaucoup devraient s’en inspirer !!

    Et bien bonne soirée chère Claire

    Yvon

    1. Claire dit :

      Bonjour mon cher Yvon,

      Merci beaucoup pour ce commentaire encourageant et désolée pour la réponse aussi tardive.
      Alors je vais un peu te décevoir, parce que la prochaine fois que… enfin que « ça » arrivera quoi… je doute que tu t’en aperçoives car le changement de hauteur est tout de même très discret, et il faut réellement avoir l’oreille avertie pour faire la différence. Par contre, bonne nouvelle, ton cerveau inconscient lui (normalement) devrait noter la différence. HA ha ha… donc la prochaine fois que… enfin que « ça » arrivera… il se pourrait, je dis bien il se pourrait que ce petit message inconscient soit un signe engageant davantage… enfin t’as compris quoi (poète je suis, poète je tiens à rester).

      Une très bonne journée à toi cher Yvon

  2. Coucou Claire,

    Je suis comme Yvon, pour le coup du miel, je l’ai même fait encore récemment (bon faut dire aussi que j’adore le miel, et je trouve toujours des excuses pour en manger)

    En ce qui concerne la voix des femmes qui muent, tu me l’apprends, j’étais persuadée qu’il n’y avait que les garçons qui avait la voix qui changeait et de ce côté avec mes 3 garçons, j’ai pu le constater surtout avec un qui est passé d’une voix douce à une vois très grave.

    Cela me donne d’ailleurs une idée, serais tu d’accord pour faire un article invité sur la voix des ados.

    J’espère que Yvon viendra faire un compte rendu des ces observations sur la voix de sa compagne lorsque « ça arrivera » ;)

    Je te souhaite un excellent dimanche Claire.
    le dernier article de Marie-Do Ado Mode D’emploi ..Plus de 200 techniques qui vous aideront à améliorer vos relations avec vos ados et tout ceux qui vous entourentMy Profile

    1. Claire dit :

      Bonjour Marie-Do,

      Excuse ma réponse très tardive (je suis beaucoup en vadrouille en ce moment ;) ).
      J’attends moi aussi le compte rendu d’Yvon… ha ha ha.

      Et je te remercie de ta proposition pour l’article invité (dès que j’ai un peu de temps…. je m’y consacre).

      Une très bonne journée chère Marie-Do

  3. BK dit :

    Hello Claire,

    Finalement, je ne croyais qu’à la première de ces idées reçues !

    Ce qui me confirme dans l’idée que je ne sais pas utiliser ma voix.

    Ah là là, j’ferais mieux de me taire !

    Bernard

  4. Argancel dit :

    Ah, c’est vrai que la numéro 3 est piégeuse.
    Mais dis-donc, si j’en crois l’étude que tu cites, les femmes en font beaucoup pour séduire leurs homme en Inde ;)

  5. Farisinger dit :

    J’ai été ravis de lire ça , tellement des idées fausses et courantes que devenues presque vrai.
    j’ai seulement une remarque l’idée n 4 , alors le citron ne fait pas monter le reflux gastriques de l’estomac, et malgré son composant acide (l’acide acétique) et son gout acide fort ! le citron entraine un mileu basique (alcalin) dans l’estomac après sa digestion (et oui c l’inverse) et tant mieux pour tout le corp.
    le reflux gastrique a d’autres causes connues.

    1. Claire dit :

      Bonjour Farisinger,

      Merci beaucoup… beaucoup pour ce commentaire… effectivement j’ai vérifié pour le citron (j’ai aussi trouvé pas mal d’infos corroborant ce que j’avais annoncé et qui est …une idée fausse). Merci pour la rectification (je le modifie sur l’article)… Le plus dingue c’est que cette idée fausse soit relayée par des médecins eux-mêmes. J’ai eu il y a quelques années, alors que j’étais enceinte, une hernie hiatale et c’est mon médecin lui-même qui m’a déconseillé le citron par rapport aux remontées acides ??? Et je ne suis pas la seule puisqu’en faisant quelques recherches, j’ai lu de nombreux témoignages allant dans ce sens. Bon finalement j’ai moi-même illustré le principe de « l’idée fausse »… ha ha ha
      Merci encore et bonne journée

  6. Gine 306 dit :

    Bonjour Claire,

    je dois chanter dans 3 semaines pour un groupe d’amis et depuis un peu plus d’un mois j’ai la voix cassée par moment et surtout quand je monte dans les aigus. que puis-je faire pour retrouver ma voix ?

  7. apiculteur dit :

    et bien pour le mélange miel et citron, à chaque fois que je fais de gros efforts vocales qui finissent par me bouffer ma voix, j’en prend 1 cuillère 2 fois par jour pendant 2 jour et ma voix me revient !idée reçue ?je dirais plutôt, expérience vécue

  8. les femmes ne muent pas : ça c’est bien ça :)

    1. Claire dit :

      Bonjour :)
      Si si les femmes muent, mais de manière plus espacée dans le temps et moins marquée que le hommes… Et heureusement, si nos cordes vocales ne grossissaient pas, nous aurions toujours à l’âge adulte notre voix d’enfant.
      Bonne journée.